Brigitte_Hool_(Photo_de_Mathieu_Pont)1_m
COUVERTURE_PUCCINI_L'AIMAIT_modifié.jpg

Autrice

 

d'un premier roman, paru en 2016

citation

"Le débutant fait ce qu'il peut,

le virtuose fait ce qu'il veut,

l'artiste fait ce qu'il doit."

 

                   Brigitte Hool

Puccini l'aimait

Laissez un témoignage à propos de mon roman

Qu'avez-vous préféré?
Comment avez-vous apprécié mon roman?Comment avez-vous apprécié mon roman?

1 idée pour l'éducation de demain

"Apprendre à chanter par cœur dès le plus jeune âge et tout au long de la formation obligatoire, voilà qui donnera à chaque être humain une base solide sur laquelle s’appuyer pour trouver sa voie (voix !).
Souvenons-nous avec respect (j’ai moi-même eu longtemps le culot de me moquer des anciens en croyant que le progrès les ridiculisait) de l’université médiévale dont l’étymologie rappelle les buts humanistes à visée universaliste : pour eux, avec sérieux et profondeur, la musique - enseignée dans le
quadrivium, parmi les matières scientifiques, et faisant donc partie des premières disciplines étudiées-, y était déjà réputée développer le cerveau, et répondre à la musique harmonieuse qui construit le cosmos ! La maîtrise de la faculté d’art y était obligatoire. C’est là qu’il y avait le plus d’étudiants ! Ainsi, son supérieur devint même le recteur, chef de toutes les facultés, à Paris.
Dans notre société en recherche de biens consommables qui ne grèvent pas les budgets, ceux obtenus par soi-même dans l’art sont parmi les plus gratifiants. Pour peindre quelque chose, il est requis d’avoir regardé autour de soi : on y apprend naturellement l’esprit de révérence. Pour chanter juste, il est requis de trouver de l’équilibre et du courage : on y apprend l’assiduité et la joie. Pour écrire avec grâce et pas seulement intellectuellement, il est requis d’apprendre à épurer : on y apprend à abstraire.
C’est là où j’en viens : le par cœur ! Il ne s’agit pas d’offrir une éducation qui satistfait seulement la capacité mentale d’un individu. Parlons à son cœur avec notre cœur pour faire de cet être humain un être spirituel ! Chanter par cœur développe réellement cette capacité-là : la mémorisation, et la mémorisation du meilleur sentiment en soi.
Que les professeurs et les parents se rassurent : chantez tous avec les enfants, même si vous chantez faux ! Car celui avec qui on a chanté tôt, chantera juste - peu importe la justesse ou le choix de chansons. Quand on apprend à créer, on apprend à respecter le créé. Quand on apprend à chanter, on apprend à aimer ce qui est chant dans le monde.
Du cœur à l’ouvrage !"

Brigitte Hool